• Surya

Pourquoi Ouichalance ?


En 2014, je m'essayais sous les objectifs d'Eric Verrot. Un photographe au projet dense, de patchworks de personnes. Choisir un mot, qu'on devait porté sur soi comme un totem est notre seul point commun. J'ai décidé d'enquêter le mien vers les mien-nes. Mon père avait trouvé "impulsive", ma mère "éparpillée", ou "avec toi c'est tranquille", enfin pour mes beaucoup d'autres le côté dolce vita semblait me fauter. Me fauter? Oui, car à Paris, je suis une dérythmée. Etre une lent-e n'est pas bonne publicité. Etylogiquement ,c'est même une amorce négative. C'est donc en recherchant "ce" mot, qu'immédiatement j'ai trouvé le mien. Ouichalante.

Je suis NONCHALANTE – Soraya A., 24 ans, masseuse, Lisbonne.

Son entourage aime à la qualifier de nonchalante parce qu’elle aime ce qui est lent et agir à son rythme. Pourtant, Soraya est une jeune femme active qui aime faire plein de choses. Elle n’a pas la propension à ne rien faire, ni la répugnance pour le travail ou pour l'effort qui caractérise les indolents. Étymologiquement, nonchalant vient du préfixe non et du verbe chaloir, c’est-à-dire avoir de la chaleur humaine, or Soraya n’en manque pas. « Ouichalante » lui conviendrait donc mieux

Trois ans plus tard, je me reviens alors beaucoup plus inspirée. Sans mots, moins de cheveux, plus d'épaisseur, je me sens beaucoup plus en "valeurs". & Eric me sentira plus "mature". C'est mon avant, après à moi. Avec rien de binarisé, juste tout à transformer

#yogi #ouichalance #amour #modeling #nudity

170 vues